R&S
R&S
Login

Seguici sui nostri social

Eventi

Novità

Postille a Derrida

Maurizio Ferraris

Attualità Lacaniana 28

AA.VV.

Studi Francesi 192

Paola Cifarelli, Maria Colombo Timelli, Barbara Ferrari

Ditz des sages hommes

Paola Cifarelli, Guillaume Tardif

Phenomenology & Mind 19

Simona Corso, Florian Mussgnug, Virginia Sanchini

Historia Magistra 33

AA.VV.

Social

Rosimond, Claude de la Rose dit
Le Nouveau Festin de Pierre, ou l’Athée FoudroyéÉdition, notes et présentation par Daniela Dalla Valle
a cura di:
Daniela Dalla Valle

collana: Biblioteca di Studi Francesi
anno di pubblicazione: 2020
cartaceo 168 pp

9788878858640 15,00 €
aggiungi al carrello (cod: 9788878858640)
pdf 550 KB

9788878858657 7,49 €
aggiungi al carrello (cod: 9788878858657)

Le Nouveau Festin de Pierre est la dernière pièce sur Dom Juan écrite en France au XVIIe siècle, après le chef-d’oeuvre de Molière.
Bien que la comparaison avec le Festin de Molière l’ait toujours discrédité, le Nouveau Festin de Rosimond est une pièce remarquable.
L’Auteur mélange agréablement plusieurs renvois à une tradition donjuanesque qu’il connaissait très bien, mais il élabore aussi une nouveauté: le triplement de Dom Juan, avec l’introduction de deux amis libertins – Dom Lope et Dom Felix – qui sont aussi les maîtres de débauche pour le protagoniste. Ajoutons les nouveautés scénographiques et le succès international de cette pièce, imitée par Thomas Shadwell en Angleterre, pour accroître l’intérêt de cette édition.

Introduction
Quelques mots sur Rosimond et sur sa pièce
Titre, sous-titre et genre
Tradition et ajouts
Rosimond et Molière
Rosimond et les autres Festins (Dorimond et Villiers)
Rosimond et les canevas italiens
Rosimond et Shadwell
Le principal ajout: le triplement de Dom Juan
Débauche et libertinage

Présentation du texte

Le Nouveau Festin de Pierre ou l’Athée Foudroyé 
À Monsieur 
Au Lecteur 
Extraict du Privilege du Royv
Acte I
Acte II
Acte III
Acte IV
Acte V

Bibliographie

Index nominum

Daniela Dalla Valle, professeur de Littérature française à l’Université de Turin, y a introduit le cours de Littérature comparée qu’elle a enseignée pendant plusieurs années.
Ses intérêts scientifiques et ses nombreuses recherches concernent la littérature du XVIIe siècle, notamment le théâtre, l’introduction en France du “baroque” et du “maniérisme”, les rapports littéraires entre l’Italie et la France.
Elle a travaillé aussi sur la nouvelle, sur les querelles théoriques, sur les mythes.