R&S
R&S
Login

Seguici sui nostri social

Eventi

Novità

Il trono di sabbia

Giacomo Bottos, Francesco Rustichelli, Francesco Salesio Schiavi, Jacopo Scita, Gabriele Sirtori

La costruzione del nemico

Paolo Ceri, Alessandra Lorini

empirical evidence and philosophy

Petar Bojanić, Giuliano Torrengo, Samuele Iaquinto

Euro al capolinea?

Riccardo Bellofiore, Francesco Garibaldo, Mariana Mortágua

1979 rivoluzione in Iran

Nicola Pedde

Bibliothèques d’écrivains

Olivier Belin, Catherine Mayaux, Anne Verdure-Mary

Social

Traduire l’Aminta en 1632Les traductions de Rayssiguier et de Charles Vion d'Alibray
a cura di:
Daniela Dalla Valle

collana: Biblioteca di Studi Francesi
anno di pubblicazione: 2016
cartaceo 324 pp

9788878854666 28,00 €
aggiungi al carrello (cod: 9788878854666)
pdf 3.1 MB

9788878854673 9,99 €
aggiungi al carrello (cod: 9788878854673)

Dans la littérature française des XVIe et XVIIe siècles, où l’italianisme est particulièrement important, l’Aminta du Tasse a rencontré un succès tout à fait extraordinaire. Après sa publication en Italie, on commence à l’imprimer en France, on le traduit plusieurs fois, on imite des passages, des personnages, des scènes, on en fait même un plagiat. En 1632, la «favola boschereccia» est traduite par deux écrivains assez remarquables: Rayssiguier et Vion d’Alibray. Nous avons choisi de proposer ici ces deux traductions, parce qu’elles s’insèrent dans le débat provoqué par l’introduction théorique du nouveau genre tragi-comique, qui s’oppose à la vieille tragédie. Cette querelle oppose entre eux Ogier, Mareschal, Chapelain, Mairet… Les deux traducteurs de l’Aminta en 1632 participent à cette querelle, et traduisent le texte italien en appliquant, d’un côté, les nouvelles règles envisagées (Rayssiguier), et, de l’autre, en affirmant la loi de la «fidélité» et du respect de la source, qui – dans certains cas comme celui-ci – prédomine sur les nouvelles règles (Vion d’ Alibray).

Introduction

Reproduction des textes. Ortographe et ponctuation

Auteurs cités et bibliographie

L’Aminte du Tasse. Tragi-comedie pastoralle
Par le Sieur de Rayssiguier

A Monseigneur de Ventadour
Au Lecteur
A son amy De Rayssiguier. Epigramme
A Monsieur Rayssiguier
Extraict du Privilege du Roy
Argument
Prologue
Acte Premier
Acte Deuxiesme
Acte Troisiesme
Acte Quatriesme
Acte Cinquiesme

L’Aminte du Tasse [par Vion d’Alibray]

A Mademoiselle de Bourbon

Advertissement
Prologue
Acte Premier
Acte Second
Acte Troisiéme
Acte Quatriéme
Acte Cinquiéme

Index des noms

.

Daniela Dalla Valle est professeur de Littérature française à l’Université de Turin, elle y a introduit le cours de Littérature comparée qu’elle a enseignée pendant plusieurs années. Ses intérêts scientifiques et ses nombreuses recherches concernent la littérature du XVIIe siècle, notamment le théâtre, l’introduction en France du «baroque» et du «maniérisme», les rapports littéraires entre l’Italie et la France. Elle a travaillé aussi sur la nouvelle et sur les querelles théoriques.